Air Madagascar: le début de la fin ?

  • mardi, 22 octobre 2019 12:55
  • Anonymous
  • Photo net

Porté devant le Tribunal de Commerce de Paris, le litige sur l’interprétation du contrat de vente et des clauses de réserve de propriété entre Air Madagascar et Air France, se solda par la condamnation du 1er à payer au total 101 millions de $ US (167,44 milliards Ariary) incluant les 46 millions $US que devait Air Madagascar à Air France et ce pour les 2 Airbus A340-300.

Air France loue mensuellement ces 2 appareils A340-300 à Air Madagascar depuis 2012 en crédit-bail. Malheureusement ces quadriréacteurs sont budgétivores à cause de leur maintenance. Rien qu’à la différence de biréacteur à quadriréacteur cela se ressent financièrement ,donc notre compagnie nationale a du mal à assurer ses engagements. Elle a même cherché de se débarrasser de ces appareils devenus encombrant mais Air France a refusé en arguant certaines clauses de restitution.

Comment Air Madagascar compte-t-elle sortir de cette situation? Selon un communiqué de presse, les responsables auprès de la compagnie nationale déclarent « Air Madagascar estime être dans son bon droit et va exercer tous les recours légaux qui sont à sa disposition à l’encontre de cette décision. Cette situation n’a pas d’impact sur les opérations long-courrier d’Air Madagascar, les vols continueront d’être opérés selon le programme établi »

On peut dire que ceux qui ont signé le contrat de leasing-achat de ces 2 appareils en 2012 se sont fait avoir comme des bleus. Ils ont hâtivement signé en 2012 leur acquisition pour la bagatelle totale de 67 millions $US. Alors que leur prix réel sur le marché ne dépassait guère 40 millions $US, car ses avions quadriréacteurs sont tombés en désuétude du fait leur grosse consommation (4 réacteurs à pourvoir) !

En plus, Air France a prévu une clause de restitution ainsi que des frais de remise à niveau de ces aéronefs qui sont de fabrication européenne. Selon nos sources, Air Madagascar a déjà versé la somme totale de 55 millions $US à titre de loyers, dont 24 millions $US pour le 1er avion avec les 5 millions $US d’intérêts, et 31 millions USD pour le second, dont 7 millions $US d’intérêts.

Afin de bazarder ces avions très budgétivores, notre compagnie a eu l’intention d’acquérir les derniers titres par anticipation, mais Air France a réclamé 46 millions USD au lieu de 23,5 millions $US, en s’appuyant sur les clauses citées ci-dessus. Après un long procès au Tribunal de Paris, rien d’étonnant à cela la compagnie française a eu gain de cause.

Comment Air Madagascar compte-elle poursuivre ses opérations ? Comment en est-elle arrivée là ? Il y a une quinzaine d’année sous la conduite de Lufthansa Consulting, la compagnie commença à relever la tête mais la politique est passé par là. Cette compagnie promise pour un bel avenir depuis sa création au moment du retour de l’indépendance a été tout au long de son existence victime de sa mal gouvernance, des hausses du prix du carburant, et que l’on aime ou pas, de la faiblesse du tourisme à Madagascar. Comparer à Air Mauritius c’est l’est et l’ouest !

Comme toutes nos sociétés d’Etat, Air Madagascar est victime de la cupidité sans limite de nos responsables qui ont la mauvaise graine de rejeter sur les autres leurs incompétences. Ils y en auront qui vont se gargariser que c’est Air France qui a coulé Air Madagascar, ce qui n’est qu’une infime partie car c’est Air Austral qui détient une grande part des actions de notre compagnie et Air Austral est une rivale d’Air France. Air Austral est dans une difficulté également. Mauvais choix comme partenaire stratégique d'Air Madagascar.

Que devons-nous faire: privatiser Air Madagascar ? Et juste garder le nom ! Ou les dirigeants auront le courage de considérer notre étendard comme faire partie de la Souveraineté nationale, et que l'Etat, comme tout autre pays d'Afrique, va mettre les moyens et laisser au vrai professionnel de diriger notre Voromby, car à l'heure de la technologie et du e-commerce, nos vieilles gestions de carnet à trois souches à l'ère archaïque risque d'être dépassées.

Anonymous

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.