Liste électorale: Le taux d’inscription actuel reste faible

  • mardi, 16 janvier 2018 18:26
  • Britto

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) organise un cadre de concertation spécial avec les chefs des partis politiques et les personnalités politiques les 16, 17 et 18 janvier compte-tenu de l’imminence de l’arrêtage provisoire de la liste électorale et de l’importance de la participation de tous les citoyens en âge de voter au processus électoral de 2018.

Ce cadre de concertation, appuyé par la communauté internationale, à travers le Projet de Soutien au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM), sera consacré au partage d’informations sur l’état d’évolution de la Révision Annuelle de la Liste Électorale (RALE), c’est-à-dire les opérations d’addition des nouveaux électeurs et de retranchement dans les carnets de recensement, qui sera clôturée provisoirement ce 31 janvier 2018.

Pendant la rencontre du 16 janvier, le Président de la CENI de souligner : « Le taux d’inscription actuel reste faible. Cette semaine, nous avons fait part aux chefs des partis politiques de cette situation et de la nécessité de leur implication dans la sensibilisation de leurs partisans à aller s’inscrire sur la liste électorale. Et de leur faire savoir qu’ils sont membres de droit de la Commission Locale de Recensement des Electeurs ou C.L.R.E. De ce fait, ils contribuent à l’observation et à l’arrêtage de la liste électorale lors de la clôture provisoire de cette dernière avec les membres de la C.L.R.E. »

Depuis le lancement de la RALE le 1er Décembre 2017, la CENI a enregistré 323 979 nouvelles inscriptions sur les 777 082 attendus conformément aux objectifs de la CENI d’atteindre les 10 millions d’électeurs. Un gap de 453 103 inscriptions est ainsi constaté requérant une action urgente et une participation de toutes les parties prenantes au processus électoral tels que les organisations de la société civile, les chefs Fokontany et les partis politiques.

Violette Kakyomya, Représentant résident du PNUD, a réaffirmé l’appui de la communauté internationale au processus électoral et souligné l’importance pour les présidents et leaders politiques de jouer leur partition, en particulier pendant cette phase préélectorale qui déterminera le corps électoral invité à prendre part aux scrutins.

Ce cadre de concertation fait partie d’une série de rencontres entamée par la CENI depuis 2016 avec les parties prenantes au processus électoral qui ont toutes un rôle à jouer dans la campagne de sensibilisation des électeurs sur les enjeux du cycle électoral en cours.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.