Amparibe : Christine Razanamahasoa délogée manu militari

  • vendredi, 06 avril 2018 10:13
  • Photos Fournies

La Députée d’Ambatofinandrahana et coordonnatrice nationale du groupe politique MAPAR est délogée manu militari

de son domicile à Amparibe, dans le 1er Arrondissement Antananarivo, tôt ce matin. L'ancienne ministre de la Justice et garde des Sceaux, sous la Transition est encore en peignoir quand les émissaires du Fanjakana accompagnés par des éléments de l’Emmo-Reg ont débarqués vers 6h du matin, et ont sorti les biens et matériels de la député dans la cour et mis sur le trottoir.

D’après une source, Christine Razanamahasoa n’a plus le droit d’occuper ce logement administratif qu'elle a occupé depuis qu'elle est ministre de la justice, d’où cette expulsion. L’élue se défend ne pas avoir reçu aucune notification à fins d'expulsion alors que c’est obligatoire.

Cette expulsion intervient au lendemain du dépôt de lettres de réserve auprès de la Haute Cour Constitutionnelle et de doléances auprès du Bureau indépendant anti-corruption effectués par des députés TIM, MAPAR et indépendants qui dénoncent le forcing de l’exécutif et la corruption dans l’adoption des trois lois organiques régissant les élections.

Les députés et responsables politiques du MAPAR sont venus témoigner leur sympathie, exprimer leur solidarité, encourager leur collègue en ce moment difficile.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.