Du népotisme

  • mardi, 12 mars 2019 08:08
  • Anonymous
  • Photo présidence

Le népotisme est la tendance de certains dirigeants d'institutions, à favoriser l'ascension des membres de leurs familles dans la hiérarchie qu'ils dirigent, au détriment des processus de sélection ordinaire, tel le mérite et, ce au dépens de l'intérêt général. Par extension, le terme désigne une tendance à accorder des avantages à des relations, ou amis proches, indépendamment de leur valeur. Ainsi, il a pour synonyme « favoritisme ou copinage ».

En scrutant les nominations aux hauts emplois de l’Etat, sorties lors des Conseils de Ministres, grande a été la surprise des observateurs de voir bon nombre des heureux bénéficiaires, des amis proches de la nouvelle administration. Parfois même un couple est nommé dans le cercle assez clos des proches du Chef de l’Etat et dans certain ministère clé.

Que pense le premier ministre, l’homme qui veut incarner la « tolérance zéro » en matière de lutte contre la corruption ? Le ou les conjoints de certains ministres se retrouvent à la présidence.

Il y a quelques années de cela, on attaqua l’administration Ravalomanana ayant amené au sein du pouvoir les « Tiko Boys », à cette époque le combat contre la corruption a connu des résultats tangibles, car Madagascar remonta la pente des pays où la corruption gangrène l’administration.

Mais cela n’a pas empêché les attaques contre ce cercle de proches de l’ancien président, aboutissant à sa chute en 2009 et son exil sud-africain.

Les Tiko boys étaient le plus souvent des cadres de la société Tiko SA que le président Ravalomanana nomma à certains postes de responsabilité afin de créer une nouvelle dynamique appropriée à son style de management. Comme nous l’avons dit, les résultats n’étaient pas si mauvais que l’on voudrait nous faire croire.

Devant cette vague de nominations où les amis et autres proches semblent se tailler la part du lion et ce dans bon nombre de ministères : SG, DG,…Les citoyens sont en droit de se demander si la compétence y est pour quelques choses ou c’est juste du « copinage ».

L'histoire d'utilisation du chef de l'Etat d'un avion privé, de son bailleur depuis toujours, est une autre histoire, location, bienfaisance, contrepartie, consultation de prix ou appel d'offre?
Durant la transition, on a lapidé l'ancien président pour ses 2 avions forces One, delà à les brader au prix dérisoire dont on ne sait même pas comment a été utilisé le fruit de ses ventes.

Si ce n’est pas du népotisme c’est quoi ?

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.